header
infos sociétécoordonnées et plansadresse e-mail

FORD MUSTANG GT FASTBACK Luxury, TASCA V8 428 Cobra Jet Ram Air - 1968 1/2 -  139.000  Euros passionvoitures.com@gmail.com - Tel : 04.73.28.96.22

La Mustang que nous vous présentons ici est une pièce de musée, un modèle ultra rare uniquement connu des très fins connaisseurs de la Mustang. Ceux qui la connaissent déjà n'auront pas besoin de lire tout le descriptif, et peuvent passer à l'avant dernier paragraphe, consacré à cette Mustang en elle même. Pour les autres, des explications s'imposent, tant au niveau du modèle, de son histoire ou de sa valeur...

Pour comprendre ce que cette voiture à d'exceptionnel, il faut remonter en 1967. L'apparition de la Mustang 2 ans plus tôt à créé aux USA un nouveau marché, celui des "Pony Cars", des coupés compacts, racés, au design sportif, répondant à une clientèle jeune et dynamique. Rapidement, ces voitures se sont retrouvées dans la rue les vendredi soir, puis sur les circuits les week end, afin de rivaliser dans les courses d'accélération si populaires à l'époque. En un éclair les constructeurs ont compris le potentiel commercial d'avoir une voiture plus performante que celle de ses concurrents. C'est Dodge qui va dégainer le premier en installant dès 1966 l'énorme V8 Big Block 440 (7.3L) dans sa Charger. Dans cette auto plutôt légère, ce moteur va faire des ravages en NHRA, la discpline Dragster officielle, et ridiculiser les autres marques... Mais chez Tasca Ford, un concessionnaire présent depuis des années avec le soutien officiel du constructeur en NHRA, et engageant des Mustang en dragster depuis leur apparition, on fait la moue, car en 1967, le plus gros moteur dans une Mustang est un 390 (6.4L). Bob Tasca, le Boss de la concession, à logiquement sa version préparée. Mais un soir ses fils âgés de 15 ans vont avoir l'idée de lui "emprunter" la voiture pour une petite virée, et ce qui devait arriver arriva : après une erreur de sélection sur la boite, restée bloquée en 1 au lieu de D, le moteur explosa suite à une accélération musclée...

Au lieu de réparer le 390, Bob Tasca qui rêvait de concurrencer les autres marques avec un énorme Big Block dans la Mustang, chargea son chef magasinier Glenn Tiberis de commander un bloc 428FE police Interceptor, et une foule de pièces performances directement issues du catalogue Ford, et piochées sur les moteur performance dont le fameux 427. Ainsi ce 428 Short Block fut assemblé avec des culasses 406, une pompe à essence haut débit et un allumage de 427, une pipe d'admission Police Interceptor et un carburateur Holley 735 cfm, des collecteurs de fairlane 427, un arbre à cames de 390 modifié, des culbuteurs 427, etc, etc, Les techniciens de Tasca ajoutèrent leur savoir faire pour optimiser toutes ces pièces ensemble, et travaillèrent sur une suspension spéciale renforcée. Cette Mustang fut baptisée KR-8 et arrivée sur le dragstrip, signa un incroyable 400m en 13.39s à 169 km/h, le meilleur temps absolu de l'époque pour une voiture de série... Grâce à sa position de meilleur vendeur Ford, de meilleur concessionaire impliqué en course, et à ses bonnes relations avec Henry Ford II, Bob Tasca demanda à Ford de bien vouloir inspecter sa Mustang en vue d'une mise en production. Des ingénieurs se déplacèrent de Dearborn, puis demandèrent à Tasca d'amener la voiture à l'usine. Sur place, les ingénieurs furent impressionnés malgré quelques réticences de départ, la voiture se montrant même plus performante qu'un prototype Mustang équipé du moteur 427 d'homologation Nascar... Mais les dirigeants de Ford n'étaient pas aussi faciles à convaincre. De retour à sa concession, Bob Tasca reçu la visite du patron de Hot Rod Magazine, qui avait été prévenu de l'existence de la KR-8 par l'un des ingénieurs de Détroit. En novembre 67, HotRod magazine publiait un article coup de point intitulé "Ford Ultimate Super Cars" vantant les performances de la KR-8, et demandant aux lecteurs si oui ou non ils achéteraient cette voiture, qualifiée de "Jet" ! Plus de 2000 lettres arrivèrent sur le bureau de Henri Ford II, et la voiture fut donc fabriquée, puis inscrite aux finales NHRA de Dragster de Pomona, ou elle pulvérisa la concurrence... La mythique "Cobra Jet" venait de naître...

Le reste s'enchaîna très vite. Shelby récupèrera ce moteur exceptionnel pour ses GT500, preuve de son potentiel... Sa puissance annoncée, de 335ch, ont le sait aujourd'hui, avait été volontairement sous estimée à l'époque pour n'éveiller les soupçons ni des compagnies d'assurance, ni des autres constructeurs. La puissance réelle se situait en fait autour de 410hp !! En 1968, cette option complètement délirante et hors de prix, et qui plus est, proposée uniquement les 6 derniers mois de production, ne va trouver que 1.299 acheteurs sur plus de 330.000 Mustang vendues, dont seulement 1.044 Fastback. C'est donc une voiture très rare.
 
Et celle que nous vous présentons ici est encore plus rare. Car c'est une Luxury toutes options, avec la boite automatique renforcée C6, qui ne fut produite qu'a 337 exemplaires sur les 1.044 vendues. Si l'on ajoute sa teinte très spéciale et totalement sixties, le Meadowlark Yellow, il n'y eu que 13 exemplaires de cette voiture, et comme les américains adorent les statistiques, c'est la seule à avoir été livrée avec cet intérieur Bucket Decor, comme le confirme le Marti Report. Aux USA on appelle ça une "1 of 1", littéralement, un exemplaire unique. Mais ce n'est pas fini, car pour la rendre encore plus rare et désirable, cette 428CJ a été vendue neuve par Tasca, le fameux concessionnaire, avec en prime la fameuse Suspension Spéciale. Enfin, en 2006 et 2007, cette Mustang à reçu une restauration "Nut and Bolt" pour un état concours. Rien n'a été épargné, et afin de pouvoir prétendre justement à pouvoir gagner ces fameux concours, que les américains adorent tant, la restauration a été menée en conformité avec les références de pièces d'origine Ford, couleurs, marquages, configuration. N'ont été utilisées que des pièces neuves d'époque (NOS) ou d'origine restaurées (seuls les joints, revêtement de sièges et ciel de toit sont des pièces de reproduction, mais OER qualité origine). Tout à été voulu absolument conforme à la sortie d'usine lorsque la voiture était neuve. Elle à 52.000 miles certifiés d'origine, documentés, et elle est bien sûr Matching Numbers. Hagerty, le spécialiste US des valeurs de voitures de collection, côte une Cobra Jet Ram Air 68 1/2 $146.000 en état concours. Si l'on ajoute l'exceptionelle provenance de celle ci, Tasca Ford, facture d'origine à l'appui, cette Mustang est un bijou pour collectionneur hyper exigeant.

Cette Cobra Jet Ram Air est disponible en stock dans nos locaux pour 139.000 Euros clés en main (Inclus Contrôle technique, démarches FFVE, ANTS et carte grise collection Française). A noter que même si elle est en parfait état de marche, cette voiture n'est pas destinée à une utilisation normale et régulière. C'est une voiture de show et de concours... Les photos ci dessous vont en diront plus sur sa qualité.

PHOTOS :